Condamnée à aimer la vie

013-TPA_condamnee

création été 2003

«La plume de la jeune Marcelle Dubois, qui signe texte et mise en scène, offre de brillantes répliques, qui arrachent facilement quelques sourires.»
— Amélie Giguère, Ici Montréal

«Cette création est portée par les mots d’une poésie colorée et rafraîchissante.»
— Frédérique Doyon, Guide Culturel – Radio-Canada

«Le jeu des trois comédiennes, en osmose du début à la fin de la pièce, est juste, libéré et très énergique.»
— Jean-Philippe Angers, Métro Week-end

Condamnée à aimer la vie

UNE HISTOIRE À TROIS VOIX

Camélia cherche une raison de vivre pour contrer son héritage paternel: le goût du suicide. Deux démones, petits clowns de la conscience, surgissent pour plaider en faveur de son bonheur. Déjouant les mécanismes de la mélancolie, la Petite et la Grande Démones mettent en lumière cette terrible évidence: Camélia aime vivre! Mais comme c’est long la vie quand on sait qu’on va toujours exister!

ÉCRIRE LE BONHEUR

Comment mettre en scène le bonheur? Le piège de la mièvrerie et de l’eau de rose guette impitoyablement les auteurs téméraires qui s’y risqueraient. Et bien tant pis pour les cérébraux, nous parlerons du bonheur! Bonheur de poursuivre une recherche théâtrale personnelle sur l’écriture dramatique, sur le jeu entre l’imaginaire et le réel, entre l’impression et l’expression.

Condamnée à aimer la vie, s’est créé comme on libère un oiseau de sa cage: juste pour l’espoir contenu dans le geste.

TEXTE ET MISE EN SCÈNE MARCELLE DUBOIS

INTERPRÉTATION VALÉRIE BEAULIEU, GRANDE DÉMONE / JOSÉE RIVARD, CAMÉLIA / SOPHIE VAILLANCOURT, PETITE DÉMONE

COSTUMES ET SCÉNOGRAPHIE ANNE-SÉGUIN POIRIER, ÉCLAIRAGES ÉTIENNE BOUCHER, DIRECTEUR DE PRODUCTION ÉRIC GAUTRON