Marcelle Dubois

MARCELLE DUBOIS

Marcelle2011«À mon sens, ce que nous possédons déjà se passe de fiction. Ce sont les manques, les espaces vides, les modulations de l’avenir, les désirs en devenir, qui m’inspirent.»

À la suite de ses études en lettres-art dramatique au Collège Lionel-Groulx et en création littéraire à l’Université du Québec à Montréal, Marcelle Dubois attaque de front les métiers d’auteure, de metteure en scène et de directrice artistique. Elle crée sa compagnie Le Théâtre les Porteuses d’Aromates en 2000. Elle y produit et met en scène certains de ses textes : En vie de femmes (Espace Geordie, 2000), Condamnée à aimer la vie (Théâtre d’Aujourd’hui, 2003) et Jam Pack (Théâtre d’Aujourd’hui, 2008). Elle y présente aussi deux textes mis en scène avec complicité par Jacques Laroche : Amour et Protubérances : fable pour bouffons (Premier Acte et La Petite Licorne, 2008) et Habiter les terres (Théâtre Aux Écuries, 2015). Par ailleurs, elle pilote les aventures théâtro-littéraires Correspondances, rester ou partir? (Théâtre Aux Écuries, 2011) et Les manifestes de la francophonie (Festival des francophonies en Limousin et Jamais Lu, 2014).

Elle écrit, pour le jeune public, Le dragon de bois (2008) et La Ville en rouge (2010), texte finaliste du Prix Annick-Lansman, coproduit par le Théâtre du Gros mécano et le Théâtre populaire d’Acadie, en collaboration avec Populus Mordicus. La production tourne depuis quatre ans partout au Québec et en Acadie.

En 2001 elle fonde le Festival du Jamais Lu, une tribune pour les dramaturgies de la nouvelle génération, et en assume la direction artistique et générale. En octobre 2011, en compagnie de sept autres artistes, elle cofonde le Théâtre Aux Écuries, une nouvelle scène à Montréal, qu’elle codirige artistiquement depuis.

Liste des œuvres écrites :

En vie de femmes (2000, déposée au CEAD, produite par le Théâtre les Porteuses d’Aromates)
Condamnée à aimer la vie (2003, déposée au CEAD, créée par le Théâtre les Porteuses d’Aromates)
Amour et Protubérances, fable pour bouffons (2004, déposée au CEAD, produite par le Théâtre les Porteuses d’Aromates)
La grosse femme et L’homme noyé (2007, publiées aux Éditions de la gare, produitespar le Théâtre de la Gare)
Jam Pack (2008, déposée au CEAD, créée par le Théâtre les Porteuses d’Aromates)
Le dragon de bois (2008, jeune public, déposée au CEAD)
Œuvre de destruction (2009, déposée au CEAD)
La Ville en rouge (2011, produite par le Théâtre du Gros Mécano et le Théâtre populaire d’Acadie en collaboration avec Populus Mordicus, publiée aux éditions Lansman)